Vos questions sont entre de bonnes mains

Contracture du dos

Partager
Envoyer par email

Lutter contre le mal de dos.

Le mal de dos est un des principaux motifs de consultation médicale.

Il concerne l'ensemble du rachis, depuis les vertèbres cervicales jusqu'aux vertèbres lombaires en passant par les dorsales.

La contracture musculaire fait partie de ces douleurs et peut se manifester :

  • dans le dos ;
  • dans le mollet.

Contracture du dos : des muscles contrôlés par le cerveau

Pour bien comprendre les mécanismes de contracture musculaire qui vont engendrer des douleurs dorsales, un petit rappel anatomique s'impose.

La colonne vertébrale, également appelée rachis, est entourée de nombreux muscles : les muscles paravertébraux ou fasciæ.

Muscles striés : équilibrent le corps

Cet ensemble musculaire, avec les ligaments, assure :

  • la cohésion et l'équilibre vertébral ;
  • et donc par extension celui du corps tout entier.

Il s'agit de muscles striés :

  • ils sont contrôlés par le cerveau et la volonté bien que l'équilibre soit un système réflexe ;
  • exemple : lorsqu'on trébuche, on va naturellement faire en sorte de retrouver son équilibre sans y penser.

Des inconvénients en cas de contractures

Ce système est à la fois un avantage et un inconvénient :

  • d'un côté, l'équilibre est assuré sans qu'on ait à s'en préoccuper ;
  • d'un autre côté, l'absence de contrôle ne permet pas d'éviter des contractions musculaires intempestives et douloureuses.

Comment se fait-on une contracture musculaire ?

Une contraction musculaire aura tendance à entraîner des douleurs aux autres muscles, car :

  • l'ensemble des éléments vertébraux sont enchevêtrés ;
  • chaque structure est étroitement liée aux autres.

La contraction entraîne une perte de mobilité que les autres éléments chercheront à compenser en se contractant eux aussi.

Causes de la contraction de départ

La contraction initiale peut apparaître dans diverses circonstances :

  • en conservant trop longtemps une posture inadaptée :
    • penché en avant,
    • assis le dos courbé ;
    • les trapèzes tendus ;
    • la tête tournée, etc. ;
  • en faisant un « faux mouvement » que les muscles vont chercher à rattraper en se contractant brutalement ;
  • en répétant de nombreux mouvements traumatiques tels que le port de charges importantes, a fortiori si ils s'effectuent dans de mauvaises conditions (port à bout de bras ou penché en avant par exemple).

Facteurs favorisants de la contracture musculaire

Certaines personnes sont plus sujettes aux contractures du dos.

Plusieurs profils types

Il s'agit notamment des personnes :

  • peu musclées du dos ;
  • amenées à porter de lourdes charges :
    • port en déséquilibre ;
    • charges trop importantes (déménageurs par exemple) qui vont entraîner une fatigue musculaire ;
  • fatiguées et dépressives chez qui le défaut de tonus musculaire peut entraîner des tensions inadaptées ;
  • hyperactives et nerveuses qui, à l'inverse, auront un tonus musculaire excessif.

Contracture musculaire : pas forcément liée à un profil

Tout le monde peut bien sûr être victime d'un accident ou d'un traumatisme qui va entraîner une contracture musculaire de défense.

La prise en charge rapide est nécessaire pour éviter les complications et l'évolution des douleurs musculaires.

Celles-ci peuvent engendrer par la suite des problèmes articulaires plus gaves et plus complexes à soigner qu'une simple contracture.


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
christophe leblond

phytothérapie, aromathérapie et compléments alimentaires | www.phyto-soins.com

Expert

stéphane roux

aide au changement par l' hypnose ericksonienne

Expert

gabriel choukroun

ostéopathe d.o. - ostéopathie émotionnelle | osteomind consult

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).
Ces médicaments sont des exemples du dictionnaire, sans rapport avec l'objet de cette page. Avant toute médication, consultez impérativement votre médecin ou votre pharmacien. Tous les médicaments

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

Avec notre newsletter hebdo, recevez enfin des réponses fiables à vos questions du quotidien dans votre boite aux lettres !

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.